L’éco-entretien est une démarche pensée et poussée par la FEDA (Fédération des syndicats de la Distribution Automobile) en 2013 afin de mettre au point un plan d’action qui rentre dans le cadre de la loi Grenelle 2. Cette loi s’attache en effet à la qualité de l’air, et les moteurs des voitures sont donc concernés. Tout savoir sur le sujet.

Pourquoi avoir créé l’éco-entretien du moteur diesel ?

Le processus et les outils de l’éco-entretien sont mis au point par la FEDA et ses partenaires, dans le but de remettre à niveau le parc automobile roulant selon les exigences de l’urgence écologique déclarée par la loi Grenelle 2. Cette démarche a du bon, surtout lorsque l’on prend en compte que 36 millions de véhicules dont 18 millions de diesel sont concernés par cette loi.

A partir du 1er Janvier 2019, les contrôles techniques sont d’ailleurs plus stricts, prenant en compte le diagnostic 5 GAZ (NOX, CO, CO², HC, O2, particules fines émises par le véhicule). Les constructeurs ont déjà réussi à diminuer les consommations et les émissions de leurs moteurs diesel. Cependant, la qualité du moteur en a pâti : ces derniers s’encrassent plus facilement et rapidement qu’avant, avec des conséquences désastreuses.

Un dépôt de 5 microns à peine suffit à diminuer de plus de 20% le débit de carburant. Cela va générer des suies et des particules qui vont à leur tour encrasser le pot d’échappement, ce qui va encore plus freiner les gaz de combustion. Cette suite d’évènement va pour finir diminuer le turbo, pour un véhicule moins puissant, moins performant, et qui roule par à-coups.

Pour s’en défaire, le conducteur n’a d’autre choix que de jouer de l’accélérateur, ce qui augmente sa consommation. On voit ainsi le cercle vicieux qui s’installe, et qui est difficile à éliminer s’il n’est pas rapidement pris en compte.

En quoi consiste l’éco-entretien d’une voiture et quels sont ses avantages ?

L’éco-entretien, contrairement aux diagnostics classiques, va prendre en compte une analyse technique du moteur. En effet, les outils électroniques habituels du garagiste ne permettent pas de voir l’état d’encrassement moteur.

Pour réaliser votre entretien auto, le professionnel va ainsi s’équiper d’un outil dédié, l’Easy-Diag. Ce dernier va analyser différentes particules chimiques du carburant et comburant (soit le diesel et l’air) qui rentrent dans le moteur pour faire de l’énergie et ceux qui doivent ressortir. Il livrera ainsi un diagnostic précis sur les organes mécaniques/thermiques touchés par l’encrassement et l’ampleur de cet encrassement.

Suite à l’éco-entretien, le garagiste peut ainsi réaliser un traitement ou une intervention sur votre moteur afin de prévenir les risques de pannes ou du casse. Sachant que les pannes moteurs font partie des problèmes les plus coûteux, on apprécie que cet outil puisse le préserver ! Nous sortons ainsi de la logique de « réparer après panne » pour rentrer dans l’ère de la prévention, à moindre coût.

Factures allégées, empreinte carbone réduite, véhicule protégé : l’éco-entretien n’a que du bon !